Navigation Menu+

Archives 2011 – 2012

 

Archives Actualités

 

Jeux internationaux de la Jeunesse

Après voir participé à la première édition à Arcachon en mai dernier, notre établissement a la chance d’avoir été sollicité pour représenter l’académie de Bordeaux aux Jeux Internationaux de la Jeunesse, qui se tiendront à Nice du 21 au 25 mars prochain. Clara, Justine, Océane, Mathieu et Fabrice, élèves du lycée professionnel (sections commerce et restauration) licenciés à l’association sportive, prendront part à cette grande aventure.
Initié par l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS) et l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger, ce deuxième rendez-vous est placé sous le signe de la francophonie et de l’accès à la pratique sportive pour les jeunes filles du monde.

Cette manifestation, qui mêle activités physiques et culturelles, entre mer et montagne, rassemblera des lycéens du monde entier. Images et comptes-rendus à suivre sur le site…

Les Jeux Internationaux de la jeunesse auront leur reportage sur le site médias de l’académie de Nice  http://www.unss-medias.org/
plus précisément à partir de cette page; en temps réel et tous les jours, photos et vidéos seront mis en ligne http://www.unss-medias.org/jij.php

 Après un long parcours en minibus, le soleil retrouvé et quelques panneaux sentant bon le sud ont accompagné nos derniers kilomètres. Les palmiers et l’hôtel sur la Promenade des Anglais nous ont rapidement mis dans l’ambiance niçoise.

Le temps du repas du soir et de l’installation a permis les premiers échanges timides avec les autres délégations : Copenhague, Londres, Bruxelles, Saint-Pierre et Miquelon, la Guadeloupe, le Liban, la Catalogne et trois lycées français dont le nôtre participent à l’aventure. Certains accompagnateurs se reconnaissent pour avoir déjà pris part à la première édition des Jeux à Arcachon en 2011.

Les choses sérieuses ont commencé jeudi avec les rencontres sportives mais il faut avouer que la victoire n’est pas l’enjeu principal. Si certaines équipes se sont particulièrement entraînées, nous faisons partie des « amateurs » qui privilégient la bonne humeur. C’est ainsi que, vêtus de nos T-shirts jaunes rappelant un célèbre film, nous sympathisons avec certains concurrents en handball sur herbe.

Sur les terrains voisins, les autres joueurs en décousent en football. Les tournois sont momentanément interrompus pour accueillir les personnalités représentant les différents partenaires : les Jeux sont officiellement ouverts. Le Directeur national de l’UNSS ne manquera pas de s’adresser à nous ; il appréciera notamment… nos fameux T-shirts !

L’après-midi sera consacré dans un premier temps à des activités physiques en découverte : capoeira, step, double dutch (avec des cordes à sauter) et karaté chorégraphié. Inscrits dans les deux premières, nous y participons avec beaucoup d’enthousiasme, ce qui nous vaut d’ailleurs quelques courbatures…
La journée s’achève par un challenge culturel dans le vieux Nice, qui nous conduit dans les ruelles et jusqu’au belvédère dominant la Baie des Anges. Le point de vue est magnifique.

Les îles…

La journée de vendredi était consacrée à la découverte des îles de Lérins au large de Cannes, et plus particulièrement de l’île de Ste Marguerite.

Après avoir accosté, nous avons dans un premier temps visité le Fort royal construit par Vauban puis le musée de la mer qui abrite la prison où fut enfermé le Masque de fer à l’époque de Louis XIV.

Nous avons conclu cette matinée culturelle par un atelier de conception de l’affiche des futurs Jeux Internationaux de la Jeunesse. Nous avons tout misé sur ce travail artistique, pour lequel la présence de M. Jeannet constituait un atout majeur !

Après le pique-nique pris dans l’enceinte de la citadelle, nous avons découvert l’île et son environnement naturel grâce à un guide de l’Office national des forêts. Au cours de cette randonnée, nous avons accédé à des criques désertes… en cette période de l’année. A 16h30, nous avons regagné le continent.

Notre rendez-vous suivant fut une conférence au parc Phoenix, sur les thèmes de l’olympisme et de la place de la femme dans le sport. Animée par le directeur régional du comité olympique, par une ancienne championne de karaté et une dirigeante fédérale de badminton, cette intervention a donné lieu à des échanges avec les délégations.

Au terme de cette journée culturelle riche et intense, chacun aspirait enfin à un repos bien mérité

Opération montagne…

Samedi nous avons pris la direction des Alpes pour la partie en altitude de notre séjour.
Dans le cadre montagnard de Saint-Martin-Vésubie, il a fallu très vite retrouver de l’énergie

pour affronter l’épreuve de « bike and run » (relais course et vélo suivi de tir à la carabine laser). Dans cette activité exigeante, par équipes mixtes, les sarladais se sont montrés solidaires et déterminés.

Parallèlement, le badminton et l’escalade étaient ouverts à la pratique libre.

Puis nous avons gagné le site de nos futures aventures dans le Mercantour pour déguster un buffet composé de produits locaux, dans un décor entre neige et sapins. Nous sommes alors partis à la rencontre des loups du parc Alpha, situé à 1500m d’altitude. Trois meutes de loups vivent là et nous avons eu l’occasion rare de les observer dans leur habitat naturel à l’abri des affûts. Deux élèves ont même eu la possibilité de participer au nourrissage des bêtes.

Le stand périgourdin

Cette expérience fut un moment fort apprécié par le groupe. De retour à Nice, il a fallu rapidement organiser la

soirée des pays.

Chaque délégation avait la mission de présenter son environnement ainsi que de faire connaître des spécialités culinaires aux autres participants.

Il devient désormais habituel que le stand périgourdin rencontre un vif succès. En effet, grâce à nos partenaires, nous avons pu présenter nos plus beaux paysages et faire déguster nos meilleurs produits : un grand merci aux foies gras Rougié, à l’office de tourisme du Périgord Noir et aux collectivités locales pour leur précieux soutien et leur générosité.

 


François Clavier au lycée Pré de Cordy

170 élèves du lycée Pré de Cordy ont assisté à une exceptionnelle représentation théâtrale jeudi 12 avril. François Clavier a véritablement incarné durant plus d’une heure l’œuvre majeure de La Boétie : le Discours de la servitude volontaire. Ce comédien avait déjà eu l’occasion de conquérir le public des festivals d’Avignon puis de Sarlat en 2011.

Nos lycéens ont pu alors mesurer l’incroyable modernité d’un texte écrit par un jeune homme de 17 ou 18 ans il y a plus de 450 ans. Œuvre qui fut reprise par Marat, les partisans de la République au XIX° siècle ou les anarchistes, Tolstoï et même les résistants anti-nazis !

De nombreux élèves de Seconde ont reçu par ailleurs le texte de notre humaniste local, offert par l’association Périgord Patrimoines, présidée par Romain Bondonneau, initiateur du projet.


Les élèves de 1e BPCO conquis par le charisme de l’auteur David Dumortier !

Vendredi 30 mars, dans le cadre du Salon du livre jeunesse qui se déroulait à Sarlat, l’écrivain poète David Dumortier est venu parler de poésie, langage, écriture, littérature aux élèves de 1e BPCO.

Pendant une heure, élèves et enseignants (M. Tauzin, le professeur de la classe et les deux documentalistes qui avaient accueilli l’auteur dans le CDI) ont eu le bonheur d’entendre des propos lumineux et enthousiastes  sur un sujet aussi mystérieux et élitiste que la création littéraire : l’univers fascinant du pouvoir des mots laissera sûrement une empreinte durable dans leurs esprits !


L’Atelier Conte du lycée

Les classes de 2e BPHR se préparent à finaliser leur apprentissage de conteur dans l’atelier de Nell. Ils donneront leur spectacle le jeudi 5 avril de 13h45 à 15h30 au foyer des internes. Leurs  cadets , les 6e 7 du collège de La Boétie , les y retrouveront pour « dire » des contes de leur composition. Encourageons-les  déjà avec Mesdames Cid-Bourdarias et Villefer, dans leur futures prestations !


Visite du Consul

L’ambassadeur

Suite à l’attribution d’un diplôme d’ambassadeur des Etats Unis à un élève de terminale L, Monsieur le Consul viendra mardi 13 mars de 15h à 17h au lycée Pré de Cordy. Il sera reçu par les élèves de la section hôtelière pour le déjeuner et donnera une conférence débat sur le thème des élections américaines et de la place des minorités dans la culture américaine de 15h à 17H.

Tous les élèves de terminales générales  ainsi que les professeurs de la cité scolaire sont cordialement invités à assister à la conférence débat.


Dernières préparations du spectacles des lycéens pour les Scènes ouvertes

Photo Sud Ouest

Le trac monte pour les organisateurs des premières Scènes ouvertes de la saison. A quatorze heures, le rendez-vous au Centre culturel de Sarlat regroupe le noyau dur de la nouvelle équipe : Alexandre, Chloé, Louise, Fanny, Solenn, Mélissa, Laurie… Ils sont là, écoutent avec attention les conseils bienveillants prodigués par Benoît Olive : “Des problèmes, il y en aura… mais vous allez faire face, ne vous inquiétez pas.” Et, effectivement, des problèmes, il y en eu mais les organisateurs sont arrivés à bout de chacun ! Ils sont motivés, on vous l’avait dit ! 20h00 : la salle est comble d’élèves (dont les internes du lycée), de quelques professeurs et parents des artistes. Laurie, qui anime la soirée, monte sur scène et réveille la salle : “Bonsoir Bercy !”

Les artistes et les arts se succèdent : chant et guitare, duo, morceaux de piano classique, contemporain et jazz, diaporama de photos d’élèves et film. Après un entracte gourmand, le groupe des Speechless fait se lever et chanter les élèves jusque là bien sages.

22h15 : c’est fini mais on se retrouvera le mercredi 9 mai : le staff est déjà prêt, les artistes aussi !


Bravo pour nos élèves du lycée hôtelier de Sarlat, au service des lauréats du Bocuse et de concurrents du 3ème trophée Rougié

La fête de la truffe a, cette année,  un fumet plus que raffiné : la présence de 14 lauréats du Bocuse d’Or dans le jury du Trophée Jean Rougié a élevé un étendard prestigieux sur la ville de Sarlat, plus que jamais capitale de la gastronomie.

L’académie culinaire du foie gras et de la truffe est née de la volonté de trois partenaires : la ville de Sarlat, Rougié et la maison Pébeyre, seul négociant français spécialisé dans le négoce de la truffe. Un autre partenaire, plus modeste mais indispensable doit être mentionné ; ce sont les élèves du lycée hôtelier  Pré de Cordy dont le dévouement et l’efficacité ont été testés avec le plus grand succès. De 8h du matin à 23h, ces élèves  ont accompli leurs multiples tâches avec diligence et déjà professionnalisme . A l’ombre des cuisines comme à la lumière du plateau du show culinaire, ils ont été les chevilles ouvrières sans lesquelles cette belle manifestation gastronomiques n’aurait pas eu lieu.

Merci et encore bravo à : Justine Magnante, Marine Masaryck-Kempf, Joao Da Silva Muge, Amélia Michel, Indy Verbruggen, Mélanie Mensuelle, Maimmouna Sane, Marie Napol pour la cuisine  et Anaïs Espinet, Emmanuelle Mathé, Quentin Lacoste, Thomas Garrigue, Elodie Le Verge, Zoé Hurtaud pour le service.


Centre culturel – Scènes ouvertes

Les “scènes ouvertes” sont en préparation, la première aura lieu au lycée le 23 novembre 2011 à  20h au lycée Pré de Cordy !

Les auditions : la 1ère a eu lieu vendredi et a rassemblé un bon groupe de musiciens. Le prochain RDV est fixé au jeudi 20 octobre à 17h00 dans la salle de piano (bâtiment 7 en face de la salle 703).

Dernière minute : On recherche activement des artistes de théâtre (ou one-man show) et de danse. On recherche également des enseignants prêts à accompagner les élèves (tous les instruments sont les bienvenus).

La formation à la gestion de plateau :
– au lycée le mercredi après midi
– au centre culturel, les 17/18 octobre 2011


Partenariat avec le centre culturel

3 élèves de Bac Pro SEN et 3 étudiants de MANCAV sont accueillis au centre culturel pour observer la préparation du spectacle de vendredi soir : L’affaire Brassens. Ils sont parrainés par le directeur technique M Grojeanne.


Réunion du cercle littéraire

Le cercle littéraire se réunit au CDI le mardi à 13h. On y discute de ses lectures, aimées ou pas, on visite le salon du livre de Brive, on boit le café ou le thé de temps en temps, on partage un gâteau et on parle, on parle, on parle (et puis aussi on parle cinéma, musique, télévision, peinture, presse…)


Partenariat avec Sud Ouest pour journalistes en herbe

M. Spirlet

M. Spirlet de l’agence de Bordeaux de Sud Ouest était dans nos locaux jeudi 13 octobre pour former nos élèves à l’écriture journalistique et les mettre en garde contre certaines dérives d’internet.

M Spirlet soutient nos élèves et les forme au métier de reporter puisque 15 d’entre eux vont couvrir le festival du film de Sarlat qui se déroule du 9 au 12 novembre 2012 à Sarlat. Toutes les infos seront à découvrir sur le blog “festival du film des lycéens” l’occasion  hébergé par le site de Sud Ouest.
Ensuite, ce jeudi 3 Novembre 2011 fut riche en surprises!

Dans la matinée, un documentaliste du lycée Pablo Picasso et un professeur d’histoire-géo au collège du Bugue, sont venus à notre rencontre. Afin d’en apprendre davantage sur l’écriture journalistique ainsi que sur l’organisation d’un blog et différentes règles à respecter, les deux enseignants nous ont fait part de leurs conseils ! Beaucoup de temps nous a été consacré et nous sommes parés pour être de bons rédacteurs.

Deuxième moment fort de la journée, la rencontre avec la critique de cinéma Sophie Avon ! Malgré une discussion via vidéo-conférence, l’échange fut très enrichissant et vivant. Nombreuses de nos questions ont eu leurs réponses, et plus encore. Sophie nous a emportés l’espace d’un instant dans son monde, et nous a enchantés par son enthousiasme, sa culture et sa simplicité.

“Lors du festival du film, nous allons tout faire pour nous mettre dans la peau de critiques de cinéma, si vous aviez un conseil à nous donner, lequel serait-il ?” “Regardez le film, vivez-le, entrez-y, ouvrez tous vos organes.” Manon


Festival du film de Sarlat

Le festival du film de Sarlat se tiendra du 8 au 12 novembre. Tous les élèves de la section cinéma audiovisuel y prennent part.

17 élèves de 1ES/L et S et 4 TES seront reporters du festival.


Voyage des 2nde BacPro Cuisine et 2nde BacPro Commercialisation au Pays basque

Ce mercredi 4 avril, après une matinée de cours et un très bon repas au self, nous sommes partis visiter une fabrique de salaison de jambons de Bayonne. Le temps ensoleillé nous a permis de découvrir la vieille ville. Retour au lycée à 18h30, repas et soirée à l’internat. Les élèves répartis en petits groupes en ont profité pour terminer leur compte-rendu des différentes visites.

Aujourd’hui, en tenue professionnelle,  sous un ciel gris, les élèves regardent des documentaires sur les coquillages, chocolat et jambon qui complètent leurs connaissances.
A 11h, ils seront pris en charge par un élève de BTS pour une visite des plateaux hôteliers. Suivra le repas au restaurant d’application autour des produits de la mer, puis le privilège de pouvoir visiter l’hôtel du Palais à Biarritz.
Après une visite du centre ville, nous nous retrouverons au lycée pour une dernière soirée.

L’accueil, la qualité des repas et le confort des chambres ont séduit nos élèves. Les visites étaient enrichies par leur intérêt et les questions posées. Les interlocuteurs, de petits producteurs ou fabricants, ont toujours  su communiquer leur passion  dans le respect des produits travaillés. Nous repartons vendredi à 8h30 afin d’arriver vers 15h.


Olympiades des métiers : le lycée professionnel Pré de Cordy se distingue

Le parc des expositions de Bordeaux Lac a accueilli, jeudi 22 et vendredi 23 mars, les 300 candidats venus de toute l’Aquitaine pour tenter de se qualifier pour la finale nationale des 42èmes  olympiades des métiers.

Une manifestation dont le slogan : « un seul arbitre : l’excellence » s’est avéré justifié tant la qualité des candidats était élevée. Les élèves du lycée professionnel Pré de Cordy se sont particulièrement distingués pour leur première participation aux sélections régionales.  Deux représentants de la section baccalauréat professionnel « Technicien d’Usinage » sont montés sur des podiums. Ils ont pourtant débuté les épreuves avec de sérieux handicaps : les logiciels et les machines à commandes numériques sélectionnés pour la compétition étaient différents de ceux utilisés au lycée.

Ils ne se sont pas laissé déstabiliser et Frédéric SAUPIN a décroché la médaille de bronze en catégorie tournage. Quant à Alexandre COUDERC, il a surclassé des élèves étudiants en BTS et en apprentissage, formation supérieure et réputée meilleure, et a empoché la médaille d’argent en catégorie fraisage. Des performances qui ont été saluées par les jurys mais qui n’étonnent pas leurs formateurs, au lycée comme en entreprise, puisque ces élèves ont déjà prouvé qu’ils sont capables de produire des pièces mécaniques de précision en toute autonomie.

Il est à espérer que ces résultats feront un peu de publicité à un secteur professionnel épargné par la crise économique, où les offres d’emplois sont plus nombreuses que les candidats. Les deux médaillés peuvent envisager sereinement l’après baccalauréat avec au choix : du travail immédiatement ou une poursuite d’études.


Pré de Cordy : un lycée tourné vers le développement durable

Fidèle à son projet d’établissement, le lycée Pré de Cordy s’est engagé depuis plusieurs années dans  une réflexion autour du développement durable.

En effet, pour la cinquième année consécutive, l’ensemble des élèves de Seconde plus les 1ères STIDD ( sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) (environ 250 élèves) sont allés voir au cinéma Rex un documentaire qui porte sur différentes questions environnementales.

Cette fois, la projection du film (Plastic Planet) a été suivie par un dialogue fructueux avec des animatrices du SICTOM, structure qui a participé au financement de cette opération. En évoquant l’envahissement de notre planète par le plastique (260 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année, avec une durée de vie moyenne de 500 ans…) et les conséquences environnementales et sanitaires de leur usage immodéré, les élèves furent invités à mieux interroger nos modes de consommation.

Au cœur du programme de géographie de ce niveau, le souci du développement durable a pris aussi la forme de conférences animées par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne sur la rareté de la ressource, de dons de petits Guides nature édités par l’association Périgord Patrimoines ou encore d’ateliers portant sur les OGM, le gaz de schiste ou l’écologie de la Dordogne. L’invitation prochaine d’un éleveur engagé dans un projet de réhabilitation du pastoralisme montrera comment on articule harmonieusement l’efficacité économique et la préservation de la biodiversité.

Enfin, la nouvelle orientation de la filière STI DD insiste sur des réalisations autour des énergies renouvelables (solaire, éolien, thermodynamique…), sur la conception et l’usage de produits recyclés, sur une meilleure intégration environnementale des productions.

Le lycée Pré de Cordy souhaite ainsi pleinement valoriser ses atouts que lui offrent la richesse de son patrimoine et l’image attractive du Périgord Noir. Renforcer le sentiment de responsabilité pour une gestion collective de notre planète, c’est une des dimensions du civisme d’aujourd’hui.


Sortie Plastic Planet

Les 240 élèves de seconde ainsi que les 34 de 1STI2D, encadrés par leurs professeurs,  ont assisté à une projection au cinéma REX d’un  documentaire autrichien   “plastic planet“.

Ce film a été proposé dans le cadre du programme de géographie de seconde et de technologie en 1ère STI2D.
Un débat a ensuite été animé par le professeur encadrant cette action et les collaboratrices du SICTOM. Cette action a en effet été soutenue par l’association Périgord Patrimoine et le SICTOM.


Salon de l’Etudiant à Bordeaux

Les élèves de terminales du lycée sont au salon de l’étudiant à Bordeaux toute la journée du 6 janvier 2012

Professeur organisateur : M. Boisson


Salon INFOSUP à Périgueux les 24 et 25 novembre 2011

Les élèves de 1ère et terminale Bac Pro se rendront au salon INFOSUP à Périgueux les 24 et 25 novembre 2011.

Les terminales iront le jeudi matin, de 8h à 13h.
Les 1ères + les TBPHR et TBPSE iront le vendredi matin de 8h à 13h.



Visite d’entreprise des élèves de seconde de la section baccalauréat Technicien d’Usinage

Depuis le 18 octobre, une nouvelle visite d’entreprise est à mettre à l’actif des élèves de seconde de la section baccalauréat Technicien d’Usinage du Lycée Professionnel Pré de Cordy.

Ils ont étés accueillis au sein de GETRAG Blanquefort, grand équipementier automobile, basé au nord de Bordeaux, et connu pour s’impliquer directement dans la formation professionnelle et promouvoir les métiers de l’automobile. En effet, l’entreprise spécialisée dans la production de transmissions manuelles nous a dévoilé sa chaine de fabrication dernière génération. Tout au long de la visite de l’atelier, les spécialistes de GETRAG Blanquefort ont expliqué et présenté dans le détail les différentes opérations de fabrication d’une boîte de vitesses aux futurs techniciens.

L’usinage de composants de transmissions est, depuis longtemps, au cœur du savoir-faire du grand équipementier girondin. Les divers modèles d’arbre de la boite de vitesses fabriqués sur cette ligne le sont avec très peu d’intervention humaine ce qui montre la haute technicité que maitrise cette entreprise.

Cette journée a permis aux lycéens de compléter leur vision du métier qu’ils pourront exercer après l’obtention du diplôme. De plus, ils ont pu constater sur le terrain que cadence importante de production, automatisation et flexibilité n’étaient pas incompatibles avec qualité et respect de l’environnement. Ils sont rentrés avec la conviction que les métiers du secteur de la fabrication mécanique étaient variés, intéressants et riches en ce qui concerne l’évolution de carrière.

Une fois de plus, cette visite a confirmé que le secteur est porteur d’emploi.

Une dernière journée conclura ce stage au cours de laquelle nous dresserons le bilan de ces visites d’entreprises. Des entretiens individuels sont également prévus dans le cadre de l’accompagnement personnalisé.


Stage d’intégration des élèves de seconde de la section baccalauréat Technicien d’Usinage

Arrivée aux établissements Pivaudran

Les élèves de seconde de la section baccalauréat Technicien d’Usinage du Lycée Professionnel Pré de Cordy bénéficient cette année d’un stage d’intégration. La première journée s’est déroulée mardi 20 septembre, avec au programme la visite de deux entreprises Lotoises leaders mondiales dans leurs secteurs. La première, Ratier Figeac, spécialisée dans l’aéronautique, a permis à la dizaine d’élèves du groupe de découvrir la fabrication d’éléments aussi variés que des commandes de vol,  d’hélices ou de systèmes de manœuvres de volets. Le groupe a été accueilli l’après-midi pour sa deuxième visite par l’entreprise Pivaudran à Souillac. Celle-ci exerce dans la fabrication de bouchons de bouteilles de parfums. Les plus célèbres marques de luxe font appel à cette usine pour développer la partie supérieure du conditionnement de leurs produits.

Cette journée a permis aux lycéens de découvrir l’environnement des métiers qu’ils seront amenés à pratiquer et d’appréhender des réalités industrielles telles que les coûts, les délais ou la qualité.

Ces futurs spécialistes en fabrication ont été heureux d’apprendre que cette filière crée de nombreux emplois même pendant cette période de crise économique. Deux autres journées sont prévues pour la poursuite de ce stage avec, entre autre, la visite des chaînes de fabrication de boîte de vitesses d’un constructeur automobile.


Des Goncourt en même temps à Paris et à Sarlat. Catherine Cusset, Goncourt des lycéens 2008, échangeait hier avec des élèves.

Hier en début d’après midi, alors que le jury divulguait le nom du Goncourt 2011 à Paris, 34 lycéens de Pré-de-Cordy discutaient avec Catherine Cusset, prix Goncourt des lycéens 2008, dans la salle polyvalente de l’établissement.

« Vous savez qui est le Goncourt 2011 ? Alexis Jenni ? », s’enquérait-elle à la fin de la rencontre de deux heures alors qu’elle dédicaçait à tout va d’une main tandis que l’autre portait à sa bouche une crêpe au sucre, sa pâtisserie préférée confectionnée par ces chanceux et attentionnés lycéens.

Même si ces élèves de la seconde 4 ne se destinent pas tous à une filière littéraire, ils mesuraient tout de même que la présence de cet auteur était un beau cadeau, tout comme leur professeur de français, Christine d’Aloise : « Normalement, elle ne fait pas cela. Elle n’a d’ailleurs pas voulu faire de signature en librairie car elle n’a pas de livre en ce moment. Quand les élèves ont su qu’elle venait, ils étaient tous très excités à cette idée et ils ont lu son livre. »

Quels revenus ?

Il faut savoir que Catherine Cusset vit aux États-Unis (1). Sa venue à Sarlat tient d’un concours de circonstances et une proximité avec une mère d’élève sarladaise qu’elle compte parmi ses amies. Elle est donc venue quelques jours à Sarlat en visite et a accepté de venir rencontrer ces lycéens.

Bien loin des clichés du vieux bonhomme qui sent la naphtaline, l’auteur sûrement bien plus à l’aise qu’un poisson dans un « Bouillon de culture » s’est prêtée au jeu des questions-réponses. Bien que professeur d’université habituée à être écoutée, elle a incité même à créer un dialogue plutôt que de parler seule, même si ses réponses étaient parfois longues.

La jeune assistance, mise en confiance et qui avait préparé sa venue, a donc abordé des thèmes variés, plus ou moins personnels, sur sa technique d’écriture, ses revenus, ce qui l’a amenée à écrire (une rupture amoureuse !), le talent, l’inspiration, le style, le succès, les critiques, les bons et mauvais auteurs, s’il fallait avoir fait des études…

L’auteur se décrivant travailleuse et persistante n’a surtout pas incité les élèves à choisir le métier d’écrivain mais leur a vanté l’écriture, « soulagement physique », et la lecture, « une passion comme manger du chocolat ».

Les invitant presque au zapping littéraire, elle leur a conseillé : « Ne vous entêtez pas à lire un livre qui ne vous plaît pas. Trouvez un auteur qui vous plaît et lisez tout, sinon cela vous dégoûte de la lecture. »

Franck Delage, journaliste de Sud-Ouest
(1) Auteur de neuf livres, elle a reçu le Goncourt des lycéens en 2008 pour «Un brillant avenir».

Source : journal Sud Ouest


Catherine Cusset au Lycée Pré de Cordy

Le lycée Pré de Cordy et plus spécialement la classe de 2nde4 a l’honneur de recevoir Catherine Cusset mercredi 2 novembre. Auteur notamment de Un brillant avenir, prix Goncourt des lycéens en 2008.

Romancière déjà auréolée du Prix Goncourt des Lycéens pour Un brillant avenir, Catherine Cusset rencontrera les élèves salle polyvalente à 14h00. Elle rencontrera les élèves de 2°4, les élèves du Cercle littéraire et les lycéennes inscrites du jury du livre Elle. Ils ont hâte de poser mille questions à l’auteure qui leur fait une fleur en acceptant cette rencontre, moment privilégié dont ils seront les seuls bénéficiaires. Ils lui réservent un accueil chaleureux et peut-être une ou deux surprises…


Archives

238total visits,2visits today