Navigation Menu+

Archives 2010 – 2011

 

Soirée spectacle

Les élèves du lycée participant à des clubs – danse de salon, danse orientale, théâtre – ont présenté leur performance mercredi soir 1er juin.

Ce fut une soirée enthousiasmante et pleine de rires. Sous les yeux attentifs des élèves internes et de quelques parents, les danseuses nous ont d’abord invités à danser le cha-cha avec Ghislaine et Patrick Besse, les animateurs du club, avant de nous entraîner vers des pays lointains aux parfums orientaux autour d’Emeline, l’assistante d’éducation. Des voiles légers et colorés, des ceintures de chaînettes argentées, des arabesques… Le public était charmé ! Les apprentis comédiens ont pris ensuite possession du plateau pour nous offrir une représentation d’une qualité rare. La Classe terminale de René de Obaldia mélange les registres comique, burlesque et tragique.

La mise en scène et le travail de direction des acteurs, de la lumière et de la musique ont ajouté à la dramatisation de la pièce. Moment magique où l’on découvre, abasourdi, qu’une adolescente plutôt discrète devient un clown flamboyant et pleurnicheur ; que le jeu a ceci de fabuleux qu’il permet l’abolition des frontières parce que la langue maternelle n’est plus le seul enjeu mais se fait dialogue avec l’autre, les autres. Instant volé au temps ; instant de l’illusion où l’on se transforme, où l’on porte un masque, un nez rouge, où l’on parvient à faire du spectateur un auditeur attentif qui scrute, écoute, sent, perçoit les mouvements des corps, les intonations des voix, les peurs, les cris, les mains tendues, les yeux grands ouverts, qui oublie les comédiens et vit avec les personnages.

Les applaudissements et les rappels sont les témoins de la qualité de la performance. Il est certain que les jeunes ont pris du plaisir à jouer la comédie. Leurs sourires sincères et leurs remerciements à leur professeur l’ont confirmé.

C’est à elle, Betty Martin, en effet, qu’il faut faire une belle révérence : elle a su tirer le meilleur de ces comédiens en herbe par son choix de textes exigeants, par son savoir-faire de metteur en scène. Chapeau l’artiste !


Voyage en Italie

C’est une tradition qui se perpétue au Lycée Pré de Cordy : faire découvrir de grandes villes d’Italie aux élèves de première. Ainsi, quatre professeurs, dont certains amoureux de l’Italie depuis longtemps, ont suscité chez les jeunes le virus de ce pays magnifique et plus généralement celui des voyages.

Ensemble ils ont parcouru les villes, les musées, les places… chaque fois plus riches d’un nouveau savoir mais surtout plus riches d’un nouveau regard porté sur la vie. En effet, il apparaît primordial que l’école puisse encore favoriser la découverte de l’autre, l’apprentissage des codes culturels classiques, la fréquentation d’œuvres d’art essentielles. Les accompagnateurs ont uni leurs connaissances pour enrichir les visites, rendre plus aisé l’accès à une culture parfois complexe mais indispensable dans la perspective d’études supérieures.

Ainsi, du lundi 4 au dimanche 10 avril, deux classes sont donc parties à la rencontre de cités merveilleuses, chargées d’histoire et de culture : la Florence des Médicis, de Michel Ange et de Brunelleschi ; Vérone la colorée, sa place aux herbes, son balcon… où deux élèves ont déclamé l’échange des amants célèbres, Juliette appelant son Roméo : « Roméo, Roméo, pourquoi es-tu Roméo ? » et le jeune Montague lui répondant au nom de l’amour. Enfin, Venise, la Sérénissime, le Palais des Doges, la Fenice, la descente magique du grand Canal, la balade sur la fondamenta Zattere…

Il reste des souvenirs, des témoignages d’une semaine exceptionnelle sur le blog et quelques mots d’émerveillement parfois maladroitement exprimés par de jeunes filles éblouies par la beauté des sites : « C’est un crescendo… Florence, Vérone puis Venise ! Il faudra que nous revenions… c’est tellement magique, tellement beau ! » Le pari est gagné : l’art, la culture sortent vainqueurs… et c’est tant mieux !


Salon Elec Périgord

Le mercredi 16 mars 2011 a eu lieu le salon Elec Périgord au Lycée Albert Claveille à Périgueux.

Le thème était “Technologies et économies d’énergie.

La section B.T.S M.A.I du Lycée Pré de Cordy a présenté le système XICA TOOL HOUSE TOULOUSE : machine à insertion – tests des obturateurs de prises de courant.

 


Voyages : Les MANCAV sont au FIPA de Biarritz du 26 au 28 janvier 2011, d’autres à Saint Lary, Londres, Domme…



Les BTS 1 sont à Saint Lary du 30 au 6 février 2011

Sortie de M Bondonneau à Cadouin et Domme avec les seconde 3 et 4. Elle a pour thème : chrétienté et villes médiévales, thème au programme de l’enseignement d’histoire-géographie : lundi 28 février 2011.

Les 1ES1, les 1STG et STI partent à Londres du 7 au 12 février 2011.

Les 1S partent à Paris du 7 au 12 févriers 2011.


Stage d’intégration de la section baccalauréat professionnel Technicien d’Usinage

 Les élèves de la section baccalauréat professionnel Technicien d’Usinage du Lycée Pré de Cordy à Sarlat bénéficient cette année d’un stage d’intégration. Une première journée s’est déroulée lundi 20 septembre 2010, avec au programme, la visite de deux entreprises lotoises leaders mondiaux dans leurs secteurs.

Arrivée aux établissements Pivaudran

La première, Ratier Figeac, spécialisée dans l’aéronautique, a permis à la quinzaine d’élèves du groupe de découvrir la fabrication d’éléments aussi variés que des commandes de vol,  d’hélices ou de systèmes de manœuvres de volets.

Le groupe a été accueilli l’après-midi pour sa deuxième visite par l’entreprise Pivaudran à Souillac. Celle-ci exerce dans la fabrication de bouchons de bouteilles de parfums. Les plus célèbres marques de luxe font appel à cette usine pour développer la partie supérieure du conditionnement de leurs produits.Cette journée a permis aux lycéens de découvrir l’environnement des métiers qu’ils seront amenés à pratiquer et d’appréhender des réalités industrielles telles que les coûts, les délais ou la qualité. Ces futurs spécialistes en

fabrication ont été heureux d’apprendre qu’ils ont choisi la formation qui correspond le mieux au recrutement actuel de l’entreprise figeacoise.
Ces visites permettent de lutter contre les idées reçues et montrent que le secteur de la fabrication mécanique non seulement résiste à la crise mais aussi recrute une main d’œuvre qualifiée en usinage.
Deux autres journées sont prévues pour la poursuite de ce stage avec, entre autres, la visite des ateliers d’usinage et le hall d’assemblage d’Airbus à Toulouse.

Lien vers l’entreprise : http://www.ratier-figeac.com


Stage « insertion professionnelle » pour les 1ère BAC PRO Maintenance des Equipements Industriels (MEI)

Mme Chatenoud

Les quatorze élèves de cette section du lycée professionnel ont suivi trois jours de stage au centre

Le groupe

AROEVEN de Cladech. Ce projet, initié il y a une vingtaine d’années, a pour objectif de préparer les jeunes à l’insertion sociale et professionnelle.

Animés par trois enseignants, les ateliers alternent entre connaissance de soi et techniques de recherche d’emploi. La finalité est la simulation d’un entretien d’embauche en présence de spécialistes ; pour mener à bien cet exercice difficile, le travail préalable amène chacun à gagner en confiance pour se présenter positivement.
L’équipe et les élèves remercient chaleureusement Madame Chatenoud, avocate en droit du travail, et Monsieur Chatenoud, chef d’entreprise, qui ont endossé le rôle de recruteurs et consacré leur après-midi aux futurs candidats à l’embauche. Ces derniers, forts de cette expérience et de précieux conseils, seront désormais mieux armés pour préparer leur avenir professionnel.

M.Chatenoud


Salon Infosup de Périgueux

Les 9 et 10 décembre : déplacement des élèves de 1ères et de terminales des lycées au salon d’Infosup de Périgueux.

Alain Carrier : un affichiste dans le siècle

Le  lycée Pré de Cordy met à l’honneur le plus grand affichiste français vivant. En 60 ans de carrière, notre artiste sarladais compte à son actif plus de 500 affiches, dont certaines incarnent l’âme périgourdine. Inauguration de l’exposition mercredi 11 mai à 18h30, salle de restaurant.

Du Périgord à Paris
Né en 1924 dans la petite capitale du Périgord Noir, Alain Carrier partage son enfance entre le Café du Palais tenu par ses parents et ses escapades à Gaillardou (La Roque-Gageac). L’élève du collège La Boétie participe d’abord à l’exaltation des combats de résistance, avant de croiser le chemin d’artistes reconnus comme Paul Eluard, Henry Miller  ou encore Marius Rossillon, dit O’Galop (l’inventeur du Bibendum Michelin). Alors que le petit Alain dessinait une étiquette pour orner les bouteilles de vin de noix de sa grand-mère (le ballon d’un verre à pied étant figuré par une demi coquille de noix ) O’Galop dit à son père :« Ton fils a l’idée réflexe… après c’est une question de travail pour arriver à l’exprimer ».  Ainsi, à l’Artisanat rural, il apprend à faire des faux marbres, à « peindre des lettres ». C’est pour cette dernière compétence que le célèbre affichiste Paul Colin l’accepte dans son atelier parisien au lendemain de la guerre. La rencontre déterminante qui confirme sa vocation.

Une carrière fulgurante
Ce jeune périgourdin qui commence par gagner son pain en lavant les pinceaux de son maître fait rapidement ses preuves. Alain Carrier a le talent de trouver LA bonne idée visuelle pour résumer un portrait, une activité, un produit. Il créé les affiches ou pochettes de disque de Louis Jouvet, de Bourvil, des Frères Jacques  ou encore d’Edith Piaf. Tous ses petits boulots alimentaires confirment son trait, et sa réputation qui permet bientôt (en 1953) un premier poste d’importance : directeur artistique de la publicité des magasins Le Printemps. Ici, puis comme directeur artistique de l’agence Havas, Alain Carrier réalise pendant plusieurs décennies les affiches ou les logos de grandes entreprises (Campari, Manfield, Thomson, La Loterie Nationale, la SNCF, La Poste…). Durant cette carrière, il collectionne les oscars de la publicité (en 1955 et 1964), et une dizaine de grands prix nationaux ou internationaux pour ses affiches.

L’éveilleur de conscience
Une vie consacrée à séduire et interpeller le regard de nos semblables, à réveiller leur conscience aussi. Qui ne connaît les fameuses affiches d’Amnesty International « On ne bâillonne pas la lumière (Hugo) » et « Non à la torture » ? La postérité internationale de certaines affiches s’avère finalement assez ingrate parce que seuls les collectionneurs connaissent le nom de l’auteur… mais n’est-ce pas le destin d’un visuel réussi que d’échapper à son créateur ? Le salaire de l’Universel. Facétieux, notre artiste rappelle qu’il a passé – sans succès – le baccalauréat à trois reprise alors qu’à ce même examen était proposée en 1999 son affiche illustrant la phrase de Victor Hugo ! Belle revanche d’un autodidacte qui aime à répéter avec coquetterie qu’il ne lit jamais de livres alors qu’on ne compte plus les ouvrages illustrés par ses dessins ou affiches. Jusqu’au Petit Larousse illustré.

Toujours près à défendre la dignité humaine, Alain Carrier met son immense talent au service de toutes les causes humanitaires (la faim dans le monde, les enfants soldats, les désastres écologiques, l’alcool au volant…), qui représentent le tiers de son œuvre. Tout récemment encore, c’est lui qui créait l’affiche (internationale) de la commémoration des 60 ans de la libération du camp de concentration de Dachau. L’an dernier, un retirage spécial permit d’en offrir une, numérotée et signée, à tous les lycées d’Aquitaine.

Une association dynamique
Aucun affichiste vivant ne peut probablement s’enorgueillir d’être à la fois exposé dans de nombreux musées et d’avoir sa collection conservée précieusement à la Bibliothèque Nationale. Mais jamais ce succès ne lui fit oublier sa terre natale : « on doit toujours quelque chose à son pays, quand on a réussi ailleurs ». Avec une belle et constante fidélité, il offrit gracieusement une bonne centaine d’affiches pour célébrer les villages, la félibrée, les festivals, les initiatives d’associations de notre petit Périgord.
Alain Carrier a su ainsi tisser une longue chaîne fraternelle entre tous ceux qui ont bénéficié de son aide, entre tous ses admirateurs. Ils constituent aujourd’hui l’Association des Amis d’Alain Carrier qui réunit environ 350 adhérents. Tous éprouvent une grande fierté à le côtoyer et tous attendent avec impatience le catalogue raisonné de son œuvre, prochainement publié.

– Inauguration de l’exposition d’affiches de M Carrier au self du lycée : le 11 mai à 18h30


Intervention de M Carrier dans le cours d’arts visuels en seconde vendredi 20 mai à 13h en salle polyvalente

Les élèves qui suivent l’enseignement d’exploration « Arts Visuels » ont eu la chance de recueillir le témoignage d’Alain Carrier vendredi 20 mai 2011 pendant 1h30.

L’immense affichiste qu’il fut et qu’il est encore, a su leur rapporter son exceptionnel parcours avec autant d’humilité que de précisions.

Les élèves ont pu approcher combien « parcours de vie » et « parcours professionnel » peuvent être intimement liés.

Il a su leur expliquer que la réussite de sa vie tenait davantage aux rencontres humaines qu’il avait faites et au partage intellectuel qui en avait résulté qu’à sa réussite financière.

Il a pratiqué plus qu’un métier : il s’est nourri d’une passion qui ne le quitte pas. Les élèves ont pu admirer certaines de ses affiches.

Très généreusement, Alain Carrier a d’ailleurs fait don de l’une d’entre elles à notre Etablissement.

En outre, il a dessiné et offert une affiche à l’une de nos élèves Mathilde Lafranque. La vente de cette affiche lui permettra de financer en partie un voyage d’études aux Etats-Unis.


Action culturelle « Lycéens et Cinéma »

Dans le cadre de l’action culturelle « Lycéens et Cinéma », les élèves du Lycée Pré de Cordy ont assisté à la projection du film “Le temps de la kermesse est terminé” de Frédéric Chignac. Or, le réalisateur nous a fait l’honneur d’accepter notre invitation à partager un moment de cinéma avec nous le jeudi 5 mai prochain à 15h00.

Qui est Frédéric Chignac : Après une maîtrise d’histoire, Frédéric Chignac commence sa carrière professionnelle dans le journalisme télé. Il collabore ainsi à plusieurs émissions : “Envoyé Spécial”, “Faut pas rêver”, “Thalassa” et réalise également des documentaires pour France 2, France 3, Canal+ et France5…


Projet de passerelle collège- lycée

Les élèves du collège de La Boétie sont venus, mardi 28 mars, découvrir avant même leur inscription au lycée Pré de Cordy les enseignements d’exploration SI et CIT.

Ces enseignements à fort contenu technologique ont aussi attiré  de nombreuses jeunes filles ! les futurs métiers d’ingénieurs ou de techniciens ne seront donc plus majoritairement réservés aux hommes !

Ces lycéens “d’un jour” ont été reçus au lycée dans le cadre d’un projet de passerelle collège- lycée lancé par M Maffre. Les échanges ont aussi été nombreux entre les professeurs du lycée et du collège.


Partenariat avec le centre culturel de Sarlat pour un projet “Scènes ouvertes”

Source photo : centre culturel de Sarlat

Dates et lieu :

– Les 20 Octobre 2010 et 26 Janvier 2011 au centre culturel de Sarlat
– Le 6 Avril 2011 au Lycée Pré de Cordy

Les scènes ouvertes” permettent à des artistes amateurs et professionnels de se produire au centre culturel.

Les élèves du lycée Pré de Cordy, dont Loïc Chauveroche, participent à l’organisation et à la sélection des artistes qui se produisent lors de ces trois soirées.


Rencontre des 2BPHR avec les élèves de 6ème autour du conte

Le travail s’est organisé tout au long de l’année découpé en plusieurs séquences et autour d’une équipe, Mme Cid, le professeur de français, Nell, la conteuse et les documentalistes  :

–    Rencontre avec une conteuse professionnelle : Nell ( à découvrir sur son site : www.gens.de.paroles.com)
–    Atelier d’écriture de leur conte
–    Prise de parole : travail sur l’oral du conte
–    Conter son conte devant un public

Tout d’abord le choix de la classe, ce sont les 2ndes Bac pro Hôtellerie-restauration : ils viennent de culture et d’origine différentes. Et le fait de travailler sur le conte prouve que celui-ci est universel, et  cet atelier a permis à la classe de se souder et de s’unifier : dixit Mme Cdi-Bourdarias, leur professeur de français.
La rencontre avec la classe de 6ème de Mme Holveck, professeur de français du Collège La Boétie (Sarlat) allait de soi puisqu’elle aussi travaillait sur la thématique du conte au cdi, avec Mme  Lemaire, documentaliste.

 Nell, la conteuse, a accompagné les élèves tout au long de la préparation à l’oral, ils ont découvert le métier de conteur. 24 élèves ont participé à ce projet.

Voici la liste des élèves qui ont conté et le nom de leur conte :
–    Clément : le temps du respect
–    Joao : Jorge
–    Koulthoum : une fille abandonnée
–    Cyprien : l’histoire de Tom
–    Oussama : Vrirouche contre la soupe
–    Jonathan : les trois pierres
–    Anaïs : la danseuse enchantée
–    Nicolas : William et les crampons magiques
–    Lloyd : Mikado

Nell, accompagnée de son mari Jack à la guitare, a terminé la séance en contant l’histoire de Demi –Poulet (de Simonsen, Michèle)
Un goûter entièrement réalisé par les élèves de 2nde Bac pro Hôtellerie- restauration avec leur professeur Mme Delclaud a clôt cette rencontre sur un air gourmand…

Tout le monde a été enchanté par la diversité des contes, le respect de l’écoute , l’échange entre jeunes, et l’accueil chaleureux….Une expérience à renouveler : dixit tous les élèves….


Rencontre avec Stéphanie Benson

Stéphanie Benson

Elle a eu lieu au CDI vendredi 25 mars de 13h30 à 16h…

Tout d’abord avec la classe de 2nde 1 , qui avait lu son dernier roman Shooting star dans le cadre du salon du livre jeunesse de Sarlat dont le thème était le polar… Cette même classe a participé au concours de nouvelles policières avec leur professeur Mme Dorangeon. Dans un deuxième temps rencontre avec les élèves de l’enseignement d’exploration littérature et société de Mme d’Aloise et M.Dubuisson, question autour du métier d’écrivain.

L’échange a été très apprécié et très riche et s’est terminé par la signature de son ouvrage.

Voici un petit compte-rendu des questions /réponses entre S. Benson et les élèves :
1- D’où vous est venue l’idée de ce thème ?
-«  C’est parti d’un fait divers, l’affaire Allègre à Toulouse, et ensuite d’un questionnement sur la télé-réalité , ce qui est permis ou non ? comment parler de la manière dont on juge l’autre par rapport à son image ?  la place de la télévision  aujourd’hui ? »
2- A quoi correspond le poème à la fin du roman ?
-«  Tout au long du livre, le personnage de Maddie est fermé par ce que les autres  pensaient d’elle. Ce sont des narrateurs adultes qui s e remémorent l’histoire, ce qu’ils en avaient compris… et le poème permet de terminer le livre sur un doute. »

3- Pourquoi avoir écrit un roman avec trois points de vue différent ?
-«  Ce sont les trois positionnements que l’on doit  avoir en tant qu’individu :
– on a son jugement sur l’autre : l’ego
– dans le fait de savoir ce que les autres pensent de nous : la parano
– être à ma place et pouvoir aussi se mettre à la place des autres : l’empathie

Et le « nous » dans le texte est présent pour accentuer cette idée de groupe, où se cherche l’adolescent, parfois on peut s’y perdre et parfois il nous aide à nous construire…


Salon du livre de jeunesse de Sarlat 26 et 27 mars 2011

La remise des prix des nouvelles policières a eu lieu à l’ancien évêché à 16h30 dimanche 27 mars . 6 élèves de la classe de 2nde 1  de Mme Dorangeon ont été primés dans la catégorie Lycée. A la suite, la plume d’or a été lue de façon théâtralisée devant tout le monde…un recueil de ces nouvelles « le polar » a été offert à chacun des lauréats, la remise des prix s’est fait en classe mercredi 30 mars

Voici les primés :
–    Justin Lejeau : plume d’argent pour Le tueur du salon
–    Thomas, Guillaume- Hilson, William- Loef, Jelle : plume de bronze pour Meurtres et tortures
–    Anne Riboulot : plume d’or pour Socrate


Les BTS MAI 2ème année et le Rotary Club

Dans le cadre d’un partenariat entre le lycée Pré de Cordy et le Rotary Club de Sarlat, 10 professionnels ont donné de leur temps et de leur expérience pour  organiser des simulations d’entretiens d’embauche au lycée les 3 et 4 mars 2011.

Des conseils sur l’écriture de la lettre de motivation et du CV ont aussi été prodigués dans une synthèse collective. Cet exercice a complété le travail de préparation à la recherche d’emploi  réalisé par le professeur de lettres et les professeurs du technique.


Programme régional “Les cordées de la réussite”.

Le lycée Pré de Cordy a reçu une délégation de Sciences Po Bordeaux dans le cadre du programme régional “Les cordées de la réussite”.

Il s’agit de favoriser l’accès de tous aux écoles les plus prestigieuses.

10 élèves de terminales qui bénéficient de la préparation au concours de l’IEP de Bordeaux iront visiter cette école le 16 mars accompagnés de leurs professeurs : Mme Jélowicki, M Talué, M Sève, M Hosquet, Mme Kendall et Mme Gavin.

Dans le cadre de cette préparation financée par un partenariat entre l’IEP de Bordeaux et le Conseil Régional d’Aquitaine, les élèves bénéficient de 25h de cours de culture générale et d’approfondissement en anglais qui leur permettent de préparer le concours d’entrée.

site de l’IEP :
http://www.sciencespobordeaux.fr/fr/index.html


Salon du livre de jeunesse de Sarlat du 23 au 27 mars 2011

Du 23 au 27 mars 2011 aura lieu le salon du livre de jeunesse de Sarlat sur le thème du polar, pour cette occasion, tous les établissements scolaires du sarladais sont appelés à participer.

L’affiche gagnante

L’amicale laïque a choisi le lycée Pré de Cordy pour fabriquer l’affiche officielle du salon, ce sont les élèves de 2nde et de 1ère option facultative d’arts plastiques qui ont réalisé ce projet avec leurs professeurs C. Cassagne , S. Bernard et Ann Bast pendant 4 séances de 2h de novembre à décembre 2010 en collaboration avec l’auteur- illustrateur Stéphane Nicolet…

Au final, 12 affiches ont été réalisées, seulement une seule sera retenue, et les autres seront exposées à la bibliothèque municipale de Sarlat pendant le salon…

Dans l’ensemble, les élèves ont apprécié de travailler en groupe, sur  les conseils d’un professionnel, le thème du polar était intéressant, et surtout ce qui les a motivé c’est de prendre en compte leur création sans contrainte de note et que le projet soit concret même s’il n’y aura qu’une seule affiche retenue …

Au mois de janvier, un comité (membres de direction  de l’amicale, responsable de la BM, professeurs du lycée ayant participé à l’action et Stéphane Nicolet)  se réunira afin de valider l’affiche choisie pour le salon…


Les élèves du Cercle littéraire à Brive

« Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits. Moi, je suis fier de ceux que j’ai lus. » (Jorge Luis Borges.)
C’est bien ce sentiment de fierté qui animaient les élèves du Cercle littéraire du Lycée lors de leur première – mais non moins inoubliable – sortie le vendredi 6 novembre au Salon du livre de Brive. Excités par la proximité qui les unissait aux écrivains, par la disponibilité, la bienveillance de ces derniers, ils ne pensaient plus qu’à lire, qu’à dévorer même les romans proposés, à l’instar du personnage dessiné sur l’affiche de la vingt-neuvième édition. Photos et discussion avec Claire Castillon, dédicace « pour Maman » de Christian Signol, badinage avec Antoine Decaunes, mais surtout écoute attentive et parfois amusée de la conférence avec Amélie Nothomb.

A l’année prochaine !


Activités culturelles

•    Mamet, Oleanna
Lieu et date : Centre culturel le vendredi 19 novembre.
Horaire : Départ en car à 13h30 ; retour au lycée avant 17h00.
Public visé : Tous les élèves de première.
Prix des places : 7 € Sortie financée par le Lycée.

•    Beckett, Oh les beaux jours      
Lieu, date et horaire : Centre culturel le mardi 23 novembre à 21h00.
Public visé : il reste une trentaine de places pour les élèves.
Inscription : libre auprès de Mme D’Aloise (salle 705). Un car est à disposition des élèves internes.
Prix des places : 8 € Pour toute inscription, porter un chèque à l’ordre du « Centre culturel de Sarlat ».


Activités artistiques

•    Atelier Théâtre :
Lieu, date et horaire : Salle de ping-pong, le jeudi de 18h15 à 19h30.
Public visé : ouvert à tous.
Inscription : Vie scolaire.
Activité gratuite pour les élèves.

•    Ciné-club :
Lieu et date : Salle de projection (Bat A). Une fois par mois.
Horaire : en soirée
Prochaine séance : jeudi 25 novembre à 19h45
Public visé : tous les élèves (40 places)
Inscription : Vie scolaire.
Activité gratuite

•    Danse latino :
Lieu et date : Salle de ping-pong, le jeudi de 17h00 à 18h00.
Public visé : élèves de terminale.
Inscription : Vie scolaire.
Activité gratuite

•    Cercle littéraire :
Discussions à livres-rompus, lectures publiques par des artistes, salons du livre, rencontres avec des auteurs.
Lieu, date et horaire : le lundi à 13 heures au CDI.
Public visé : Ouvert à tous (élèves et adultes).
Inscription : aucune

•    Scènes ouvertes :
Des lycéen présentent des performances (chansons, sketches, danses, etc ).
Lieu, date et horaire : le mercredi 20 octobre de 20h00 à 22h00 au Centre Culturel.
Public visé : Ouvert à tous (élèves et adultes).
Inscription : Vie scolaire pour les internes seulement. Un car est à disposition des élèves internes.


Blog du festival du cinéma de Sarlat

 5 élèves de l’option SES en 1ère et 5 élèves de l’option CAV du lycée couvrent l’intégralité du festival du film de Sarlat.

Ils sont dans leur travail de journalistes en herbe accompagnés et formés par une équipe d’enseignants du lycée :
Mme Jelowicki, Mme D’Aloise, Mme Fumat, et par Mlle Lamarque et M Spirlet de Sud ouest.

On remercie cette belle équipe pour les différents reportages que l’on peurt consulter sur le blog.

N’hésitez pas à exprimer vos commentaires !


Sortie cinéma 2des GT

Toutes les classes de seconde iront visionner le documentaire sur l’environnement : « Severn »

Sortie le 18/11/2010 de 13h15 à 16h

Organisateur : M Bondonneau


Archives

389total visits,1visits today